Quelles sont les règles du copywriting ?

Qu’est-ce que le copywriting ? Ecrire un texte à but publicitaire ou marketing. Avec pour objectif de capter l’attention de son lecteur, dans un but de conversion. Ainsi, c’est être tout à la fois pertinent, agréable et persuasif.

C’est l’art d’écrire un texte qui d’une part réponde aux contraintes strictes dictées par les règles du SEO. Et d’autre part reste fluide et naturel à lire. C’est atteindre un équilibre entre efficacité et émotionnel.

Une double approche

Les textes qui suivent les règles du copywriting ont donc une double approche à remplir.

  1. L’approche humaine (une écriture agréable) permet d’augmenter le temps passé sur une page, de réduire le taux de rebond et converti.
  2. Et l’approche SEO, qui satisfait les robots des moteurs de recherche. Celle-ci ayant la double utilité d’optimiser le référencement naturel et de baisser le coût des publicités.

Dans cet article, je vais développer quelques clés pour maitriser le “Powers style“, les règles du copywriting. De John E. Powers, un américain de la fin du XIXe, considéré comme le premier copywriter.

Prérequis

Bien évidemment, aux règles du copywriting exposées plus bas s’ajoutent 3 éléments critiques. Des basiques qu’il est toujours bon de rappeler.

De fait, chaque texte doit :

  • Cibler une audience précise. Connaitre sa cible pour connaitre le ton à adopter est primordial.
  • Promouvoir un sujet spécifique. Ainsi, le contenu doit être clairement déterminé.
  • Avoir un objectif défini. Et mesurable.

Les règles du copywriting

 

Une approche, inspirée par Matthew Woordward, liste en 9 points les règles du copywriting 2020.

1. Poser une question. Pourquoi ? car le cerveau est construit de telle manière qu’il voudra savoir. L’attention est captée jusqu’à ce que la réponse soit donnée. La question peut être spécifique : “Avez-vous de la peine à perdre du poids”. Ou elle peut être ouverte : “Est-ce que cela vous ressemble?”. En effet, de telles questions donnent au lecteur une raison inconsciente de continuer à lire. De plus, Google liste dans ses bonnes pratiques les titres formulés sous forme de question. Ainsi, le référencement du texte est aussi optimisé.

 

2. Offrir un pont. A vrai dire, cette méthode est une stratégie classique de PNL. Construite en 3 étapes, elle pousse l’internaute à lire votre article. Premièrement, dépeignez la situation rêvée, le but. Deuxièmement, rappelez la situation actuelle, ce qu’il en est effectivement. Troisièmement, offrez un pont entre les deux situations et positionnez votre article comme apportant la solution.

 

3. Ouvrir une boucle. Puis la refermer. Ou tout simplement teaser. Mettre l’eau à la bouche. D’ailleurs, comme cela est fait dans l’introduction. “Dans cet article nous allons parler de …” et apporter le contenu évoqué plus en avant dans le texte. De fait, cette astuce permet d’augmenter le temps de lecture tout en abaissant le taux de rebond.

 

4. Titrer et sous-titrer. Attirer l’attention avec un titre percutant. Teaser avec un sous-titre explicite pour allécher le lecteur. Les deux types de titre les plus “Bonnes pratiques” sont les questions ou ceux contenant un chiffre. Par exemple “Ecrire un bon article de blog en 6 étapes“. Cependant, la structuration des titres a été traitée en détail dans un autre article.

 

5. Commencer par le contenu le plus percutant. Ainsi, le lecteur sera plus enclin à continuer sa lecture. Toujours commencer par l’information la plus importante, intéressante.

 

6. Ajouter un sommaire. En effet, cette structure a le double avantage de faciliter la lecture de l’article. Séduisant ainsi le lecteur. Et de faire partie des bonnes pratiques de Google comme améliorant l’UX. Séduisant ainsi le moteur de recherche et optimisant le référencement.

 

7. Rechercher l’efficience. Effectivement, le lecteur n’a ni temps ni attention. Il faut alors créer un contenu qui soit à la fois court, engageant, agréable et efficace. Il faut réduire au maximum la longueur du texte. Enlever les mots inutiles, faire des phrases courtes, garder uniquement le contenu pertinent. C’est-à-dire celui qui apporte une information ou qui crée une émotion.

 

8. Utiliser un langage commun. En écrivant, nous aurions tendance à vouloir utiliser un langage relevé. A faire de belles et longues phrases. A sortir tous nos beaux mots. Et pourtant… Powers, au tout début du XXe, l’avait déjà compris.

  • Le langage doit être simple.
  • Les phrases courtes.
  • Les mots accessibles bien que percutants.
  • Contrairement aux idées reçues, le ton doit être conversationnel. Ceci permet une optimisation de la quantité d’attention possible de la part du lecteur. Et ajoute une proximité.

 

9. Suivre les critères de lisibilité. Ces derniers sont dictés par les moteurs de recherche pour une optimisation du référencement. Reprenant le point précédant, le niveau de lecture doit être celui d’un enfant de 12 ans. De même, il demande un taux minimum de 30% de mots de liaison, l’utilisation de la voix active, des phrases courtes, une bonne structuration des titres et des paragraphes.

Des plugins comme Yoast ou Rank Math SEO sont utiles pour s’assurer de suivre ces critères.

 

J’ai envie d’ajouter à cette liste : une orthographe et une grammaire impeccables. Mais est-ce nécessaire de le souligner?

Aller plus loin

Il existe plusieurs méthode reconnues de PNL pour captiver le lecteur. De même, vous pouvez développer votre écriture en travaillant le storytelling. Thème peu abordé ici mais non moins important.

En outre, un article traitant du texte optimisé pour le SEO a déjà été publié.

Malgré toutes les techniques que nous pouvons apprendre à maitriser, un des points les plus importants à ne pas oublier est : se connecter émotionnellement. Plaire à un robot et se plier à ses règles est utile, certes. Mais il ne faut pas perdre de vue que le lecteur derrière son écran est un être humain. Le considérer comme tel et prendre en considération ses émotions.

 

Et maintenant ?

A vous de prendre le clavier. Vous avez toutes les clés en main pour réussir un bon texte en suivant les règles du copywriting.

A vous d’affuter votre sens de la formulation …

Et si vous avez une question, besoin d’un conseil ou manquez d’inspiration, n’hésitez pas à me contactez !

Besoin d'aide pour votre copywriting

Demandez un coup de main à Spécialiste web pour vous aider dans la rédaction de textes qui suivent les règles du copywriting.

Contactez-nous
Répondre
1
Bonjour 👋🏻
Comment puis-je vous aider ?